Traduit de l’anglais par Jean-Pierre Aous­tin. Lu dans le cadre du club de lecture de la média­thèque de Dinard.

20 Thoughts on “Quand tout est déjà arrivé – Julian BARNES

  1. Voilà ce Barnes !
    Je ne l’ai pas lu, dis donc. Quand je lis un roman traduit, j’essaie de capter le titre d’origine (si c’est vrai­ment diffé­rent – et parfois on se demande pour­quoi), je le note dans mon billet

  2. Je suis d’accord avec toi sur la traduc­tion des titres ! On pouvait très bien lais­ser celui-ci tel quel !

  3. je ne connais pas celui la
    un auteur que j’apprécie de façon géné­rale, j’attends de mettre la mains sur le dernier qu’il a publié sur l’art

  4. Un auteur que j’apprécie beau­coup, mais curieu­se­ment, je n’ai presque rien lu de lui.

  5. Je crois que je n’ai jamais lu Julian Barnes. Une erreur qu’il va me falloir répa­rer un jour ou l’autre.

  6. Comme Jerome, je n’ai jamais lu Julian Barnes.

  7. Je n’ai pas lu Julian Barnes depuis loooong­temps ! Mais tu m’intrigues.

  8. A mon tour je viens faire un tour sur votre blog qui est très riche. J’apprécie parti­cu­liè­re­ment la variété et l’éclectisme de vos lectures qui sortent des sentiers battus et qui font décou­vrir des auteurs et des livres dont on ne parle pas forcé­ment partout.

    • je vois plusieurs commen­taires de la même personne sur le même livre, je dois approu­ver le commen­taire avant qu’il appa­raisse car j’ai beau­coup de faux commen­taires. Mais le votre en est un vrai, merci

  9. A mon tour je viens faire un tour sur votre blog. J’apprécie parti­cu­liè­re­ment l’éclectisme de vos lectures. Des livres et des éditions qui sortent souvent des sentiers battus.

  10. A mon tour je viens faire un tour sur votre blog. J’apprécie parti­cu­liè­re­ment l’éclectisme de vos lectures. Des livres et des éditions qui sortent souvent des sentiers battus.

  11. Jamais lu ce livre ni cette auteur…
    Et je te rejoins pour la ques­tion des traduc­tions.

    • Nos parta­geons donc ce petit agace­ment. Julian Barnes est un auteur que la blogo­sphère appre­cie tu auras donc l’occasion de’n entendre parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation