J’ai lu les deux romans à la suite, je les fais paraître donc le même jour sur Luocine. J’aime cet auteur je connais bien le monde dont il parle et j’ai l’impression que beau­coup de gens peuvent dire cela de lui.

Dans un style léger, Jean-​Philippe Blon­del se raconte, pour un pudique c’est une entre­prise risquée, il parvient grâce à l’humour et à la conni­vence qu’il installe entre nous et ses souve­nirs à ne jamais tomber dans le voyeu­risme. Chaque chapitre est l’occasion de se souve­nir d’une chan­son et je conseille de lire ce livre avec « Youtube », c’est drôle de faire reve­nir de la musique des limbes du monde des souve­nirs. Dieu que les ado aiment des chan­sons stupides et seule­ment braillardes le plus souvent ! Je ne peux pas dire que j’ai été complè­te­ment séduite par ce livre, mais je suis en partie respon­sable, il ne faut jamais lire aussi rapi­de­ment deux livres du même auteur surtout après avoir aimé le premier.
Les émois de l’ado ressemblent à telle­ment de mauvais films que malgré le réel talent de l’auteur on a souvent l’impression d’être dans le cliché.

Citations

La boum dans les locaux de l’église à lire en écoutant ti amo » de Umberto Tozzi

Vers quatre heures de l’après-midi, frère Damien vient parta­ger quelques mots de foi avec nous. Nous avons tiré les rideaux pour être dans l’obscurité totale. Les slows s’enchaînaient les uns aux autres. Il n’y a plus que des couples. On ne recon­naît personne. Nous n’avons pas touché aux gâteaux au yaourt fait dans les Tupper­ware. Frère Damien est blême-​il bredouille « mais qu’est-ce que vous faites ? »
Un partage frère Damien
Un partage.

Une remarque sur les objets

C’est curieux comme les objets traversent les âges, au bout d’un certain temps, on ne sait plus quand on les a ache­tés, on sait seule­ment qu’ils nous accom­pagnent silen­cieu­se­ment, jusqu’au moment où, sans raison parti­cu­lière, on s’agace ;, j’en assez de ce fauteuil vert, c’est quand le prochain vide grenier ?

La paternité

Il est quatre heures du matin, je tourne dans la cuisine avec le porte-​bébé en marquant bien le tempo avec mes pieds ; Grégoire s’est réveillé envi­ron trois fois dans la nuit -la dernière fois, c’était il y a une heure et il n’est pas parvenu à se rendor­mir. Alors, j’ai fait ce qui marche à chaque fois. Porte-​bébé, veilleuse dans la cuisine, et la seule chan­son qui le calme -un chan­teur à peine sorti de l’adolescence, avec une capuche sur la tête, qui bouge dans tous les sens et déchaîne l’hystérie des quatorze quinze ans. « Keep on trackin’me ». J’ai trente sept ans, je suis fati­gué, je voudrais dormir, mais si je m’arrête de chan­ter et de danser, Grégoire se réveillera et se mettra à hurler -j’en ai déjà fait l’expérience.
Alors, je bouge dans la cuisine.
Allez, bouge -tourne- et chante.
Et n’oublie pas que dans quatre heures, il faudra aller au boulot.

13 Thoughts on “Juke box – Jean-​Philippe BLONDEL

  1. Je me suis un peu lassé de Blon­del mais Juke box reste un très bon souve­nir de lecture.

    • Je ne suis pas lassée mais c’est une erreur de les lire à la suite comme je l’ai fait. Ce sont des livres légers qui supportent mal l’accumulation.

  2. J’aime beau­coup ses romans pour ados mais je n’ai jamais lu sa produc­tion « adulte ».

  3. C’est un auteur avec lequel je n’accroche pas, j’ai essayé deux fois, puis j’ai aban­donné, son écri­ture ne me séduit pas…

  4. Pareil que pour l’autre ! Je n’en ai lu qu’un de cet auteur, et il y a déjà un bon moment.

  5. J’ai préféré l’autre.

  6. La Souris jaune on 26 mai 2017 at 11:43 said:

    J’aime aussi énor­mé­ment cet auteur : je te conseille Brise-​glace, que j’ai beau­coup aimé.

    • alors je vais suivre ton conseil merci et je te le redis je ne peux plus mettre de commen­taires sur ton blog.

      • LSJ on 4 juin 2017 at 20:37 said:

        Damned !! Tu n’es pas la première à me le dire, ça m’agace ! Ces abru­tis de concep­teurs de blogs mettent des « empê­cheurs de tour­ner en rond/​des catcha/​des trucs qui sensé­ment veulent dire qu’on n’est pas des robots alors que ça fait l’inverse/, ça m’agace !! Je ne sais pas comment me déba­ras­ser de cette pollu­tion, à part deman­der à un magi­cien de faire migrer mon blog vers une plate-​forme rêvée et para­di­siaque loin de toute emprise publi­ci­taire and co… Merci pour l’intention malgré tout, mais ça me manque, vos commen­taires !! Grrrr. :)

        • C’est pour ça que j’ai changé de plate-​forme mais je recon­nais que mon fils m’a aidée. Je paye un peu (très peu) mais je n’ai plus de publi­cité. En revanche, pour les commen­taires indé­si­rables j’ai un système qui les bloque mais j’en ai au moins 10 par jour. Qui veulent vendre du viagra, s’occuper de l’argent que j’ai envie de placer ou de propo­ser des services porno­gra­phiques.… je sais qu’il s’agit de robot qui ne se lasse­ront jamais d’en envoyer sur mon blog. Je suis contente d’avoir un système qui les bloque.

          • LSJ on 8 juin 2017 at 09:30 said:

            … Merci, miss ! Tu m’as permis d’aller y regar­der de plus près, et je viens de voir que le formu­laire pour lais­ser un commen­taire avait disparu. A priori, je viens de le resti­tuer. Je comprends mieux pour­quoi tu me disais que tu ne pouvais plus lais­ser de commen­taires, c’était une bonne raison !! Si tu peux re-​tester, mais à priroi ça fonc­tionne. Merci, Luocine !! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation