http://ecx.images-amazon.com/images/I/51u0%2BQLW32L._SL500_AA300_.jpg

Traduit de l’anglais par Anne RANINOVITCH.

4
Problème de traduc­tion : je ne trouve pas que le titre fran­çais traduise bien le titre anglais : Never Let Me Go. J’espère que cela ne reflète pas le travail de la traduc­trice ! Toutes les critiques autour de ce roman se trouvent confron­tées à la même diffi­culté : comment parta­ger le plai­sir de la lecture sans dévoi­ler l’intrigue qui est éton­nante et fait pour une grande part l’intérêt de ce roman. Donc je ne dévoi­le­rai rien. Au-delà de l’aspect science fiction, qui je l’espère ne sera jamais réalité, l’analyse des souve­nirs et des senti­ments venus de l’enfance est d’une finesse abso­lu­ment remar­quable. N’oublions pas que Kazuo Ishi­guro a écrit « Les Vestiges du jour », on retrouve la même préci­sion dans l’analyse des senti­ments et de la société britan­nique.

Ce que je peux rajou­ter, c’est qu’une fois termi­née la lecture, j’ai pris un très grand plai­sir à relire ce livre avec toutes les clés de compré­hen­sion. J’ai été sidé­rée de voir à quel point j’avais négligé les indices très clai­re­ment donnés dès les premières pages, un peu comme les enfants réunis dans ce lieu de Hail­sham , j’avais tous les éléments pour comprendre , mais le voulais-je vrai­ment ? C’est une prouesse d’écrivain que de nous mener au même rythme que ces héros et nous forcer peu à peu à accep­ter la réalité qui nous fait peur.

Citations

Madame avait peur de nous. Mais elle avait peur comme d’autres avaient peur des arai­gnées. Nous n’avions pas été prépa­rées à cela. Nous n’avions jamais eu l’idée de nous deman­der ce que nous éprou­ve­rions si on nous voyait ainsi, si les arai­gnées, c’était nous.

En tant qu’élèves de Hail­sham, nous étions tous très spéciaux, et notre mauvais compor­te­ment était d’autant plus déce­vant.

Je pense que j’avais perçu qu’au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre, et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun d’autres.

On en parle

link.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation