Édition Albin Michel d’après le livre de Joostein Gaarder

Je me souviens du plai­sir de mon fils à la lecture du livre de Joostein Gaar­der, j’avais beau­coup aimé aussi, alors que j’ai d’ha­bi­tude beau­coup de mal à lire des livres de philo­so­phie. Je crois, qu’à l’époque, ce roman avait récon­ci­lié une géné­ra­tion d’élèves avec la philo­so­phie. Le voici donc en BD et mes petits fils auront peut-être plai­sir à le lire sous cette forme. Je rappelle briè­ve­ment le sujet, des lettres mysté­rieuses arrivent chez Sophie et ces lettres l’obligent à se questionner

Qui suis-je ?

D’où vient le monde ?

Elle finira par rencon­trer le curieux person­nage qui veut l’ame­ner à rencon­trer les philo­sophes à travers les siècles. Le tome un commence avec les philo­sophes grecs et s’ar­rête au monde baroque, et le tome 2 verra la fin du voyage de Sophie.
Je commence par ce que j’ai trouvé posi­tif : le dessin est agréable et les auteurs de BD ont su rendre le person­nage amusant. Ils mêlent au récit des préoc­cu­pa­tions actuelles qui n’étaient pas dans le livre d’ori­gine. Ils savent faire accep­ter le côté merveilleux de l’his­toire. Mais, oui, pour moi il y a un mais, le côté anec­do­tique prend le pas sur la réflexion, je pense que les jeunes ne vont pas s’ar­rê­ter aux diffé­rentes thèses philo­so­phiques, qui sont très super­fi­ciel­le­ment évoquées mais plutôt suivre le parcours plein de fantai­sies de Sophie.

Une légère décep­tion, mais si cela peut donner le goût de la philo­so­phie à des jeunes, pour­quoi pas ?

8 Thoughts on “Le monde de Sophie – Nicoby et Vincent Zabius Jostein Gaarder

  1. Malgré la célé­brité de ce livre, je ne l’ai pas lu. Je ne pense pas le lire non plus en BD.

  2. Je me souviens de mon plai­sir de lecture sans en garder de souve­nir précis (mais ça remonte à plusieurs décennies)

  3. Je n’ai pas appré­cié cette lecture, alors qu’à l’époque où je l’ai lu, tout le monde était enthousiaste…

  4. Bonne année 2023 à vous !
    Cet article contri­bue à atti­ser ma curio­sité sur cette BD : j’ai juste aperçu sa couver­ture en librai­rie, mais sans prendre le temps de la feuille­ter… Je vais donc le faire à mon prochain passage !
    J’avais lu le bouquin à l’époque de sa sortie, puis m’étais replongé dans cette « quête » nombre d’an­nées plus tard (pour véri­fier si je pouvais le conseiller à une future bache­lière, je crois…).
    (s) ta d loi du cine, « squat­ter » chez dasola

    • C’est un produit bien fait , mais je ne suis pas certaine qu’il provoque une envie de se plon­ger dans la philo comme avait réussi à le faire le livre à l’époque. Et que 2023 vous offre plein de jolis films.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation