20160324_0834434
B.D que je dois à Jérôme et Noukette et aussi à une irri­sis­tible envie de me faire du bien. Voilà une histoire où des gens s’aiment, savent se le dire et que je ne trouve pas « gnan­gnan » pour autant. Sans doute à cause de la part de rêve que ce dessi­na­teur sait mettre dans son récit. Et puis, j’aime bien ce dessin où il y a plein de petits détails à décou­vrir, on peut rester sur une planche rien que pour le plai­sir des yeux. Je l’avais ache­tée pour mes petits enfants, mais je vais la garder pour moi, ils la liront à leur prochaine visite. Ma collec­tions de BD à propos de personnes âgées augmente après Mamette, les Vieux Four­neaux ‚ voici ce merveilleux grand-père chinois J’espère que comme moi, mes petits enfants seront sensibles à ce genre de phrases, même quand la vie devient diffi­cile :

Pépé avait raison chacun doit croire en sa chance

20160324_083534

20 Thoughts on “Les contes de la Ruelle – Nie Jun

  1. Tu connais, alors, Une mamie formi­dable ?

  2. j’avais déjà noté, tu en rajoutes une couche, tant mieux ! :)

    • Et si Violette est bien comme je me l’imagine avec la grâce de cette fleur fragile mais déter­mi­née à pous­ser là où elle se sent bien, tu vas beau­coup aimer.

  3. Il arrive dans une de mes biblio­thèques, youpi !!

  4. il est noté pour mes petits enfants !

  5. Une BD qui fait du bien, c’est vrai. Et sans être gnan­gnan, c’est vrai aussi ;)

    • tu es un bon conseiller en livre d’enfants et en BD je ne fais pas la liste de ce que je te dois, en livre pour adultes, tu as le cœur plus accro­ché que moi et parfois la violence me fait recu­ler

  6. Je suis ravie que tu sois tombée sous le charme de ce bel album !

  7. Il faut dire que lorsque vous vous y mettez tous les deux Jérôme et toi c’est dur de résis­ter.

  8. Hé dis donc, tu fais dans le Krol ! Tu ne dis rien du tout de l’histoire !!! Mais, tu vois, j’ai quand même très envie de la lire ! Je vais regar­der de ce pas si la média­thèque le possède…

    • Oui je suis daccord avec toi, alors je te dévoile l’histoire, il sagit de l’amour d’un grand père pour sa petite fille. Celle-ci se déplace en fauteuil roulant mais pour son grand père cest la plus merveilleuse de toutes les petites Chinoises. Pas trop déçue !

  9. Pour­quoi pas, pour se faire plai­sir, et puis il est ques­tion de vieux, on n’est plus tout jeune… quand même.

  10. Elle me tente cette BD ! Un plein d’amour pas gnan gnan ce n’est jamais de refus :-)

  11. delph on 10 mai 2016 at 10:25 said:

    Je l’ai trou­vée magnifique!.Je l’ai ache­tée pour la biblio, mais avant même de la couvrir et de la mettre en rayon, j’ai sauté dessus pour la lire!…J’hésite même à la mettre au rayon adulte, c’est poétique, sur la diffé­rence, le handi­cap, la tolé­rance, la bien­veillance, bref à lire à tous les âges !
    Bises, à bien­tôt j’espère !

    • bonjour Delphine
      mes petits enfants sont passés chez moi, (8 et 10 ans) autant ils ont adoré et beau­coup ri avec les Mamettes ‚( ils imitent très bien madame Pinsec), autant celui-là ils l’ont lu mais ne m’en ont pas reparlé. En revanche leur maman qui est « instit » de mater­nelle et très à l’écoute des autres l’a abso­lu­ment adoré. Pour moi c’est plus une BD adulte que l’on lit avec une âme d’enfant. Et moi aussi j’adore le dessin. Oui à Bien­tôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation