http://ecx.images-amazon.com/images/I/51LaYmwi6aL._SL500_AA300_.jpg

3
Il est des livres qui sont dans la veine de ceux d’Anne Gavalda, qui, sans être de grands livres, font du bien. Cette auteure fait partie de ce courant-là. Je n’avais pas trop aimé « la tête en friche » film tiré de son roman, mais j’imagine très bien main­te­nant le charme de son livre. Elle sait donner vie à des personnes que nous côtoyons sans les voir parce qu’ils n’ont pas la rage de vivre chevillée au corps. Elle sait décrire les ambiances de cafés dans les villes de province, où les mauvaises blagues, si possible au détri­ment des gens plus faibles, font office d’esprit.

Vive­ment L’Avenir cerne la person­na­lité de jeunes tren­te­naires qui n’arrivent pas à se trou­ver des projets de vie. La rencontre avec un handi­capé qui lui, veut vivre de toutes ses forces, donnera du sens à leurs trop vagues projets. Le plai­sir de lecture vient égale­ment du style de Marie-Sabine Roger, au plus près de la langue de tous les jours elle sait nous faire sourire et parfois trou­ver du charme à toutes ses expres­sions toutes faites. Les approxi­ma­tions de la langue de Marlène sentent le vécu.

Citations

Moi je peux plus le voir, il me pile l’humeur, j’en ai les nerfs qui sortent des gaines !

Marlène, elle a le vin réca­pi­tu­la­tif.

Au bout d’un moment, sous la couche de fond de teint et les mèches blond platine aux racines châtain foncé, je ne vois plus qu’une vieille ado qui arrive un peu trop tard sur le quai de la gare, quand le train est parti. Elle est déjà rancie comme un vieux bout de lard. Elle a la quaran­taine sale­ment amochée. Elle est triste.

- Pour­tant moi j’étais prête à tout, s’il fallait. Même l’incinération arti­fi­cielle j’aurais pas été contre !
- L’insémination.
- J’étais pas contre non plus.

Lui, je l’aurais bien vu en homme poli­tique : son obses­sion, c’est de lais­ser quelque chose après lui. Tant pis si c’est qu’un tas de merde.

Faites pas chier avec la bière ! C’est que de l’orge et du houblon, ça fait pas de mal, les céréales ! La vie est courte ? ! Je m’en branle ! Quand elle finira, on nous mettra où ça ? Hein ? En bière, juste­ment ! Ben moi, au moins, je m’accoutume.

On en parle

Moi, Clara et les mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation