Roman lu dans le cadre du club de lecture de la média­thèque

3
Roman histo­rique qui remplit parfai­te­ment son office : rensei­gner le lecteur le plus exac­te­ment possible sur un fait du passé, et main­te­nir son inté­rêt grâce à une intrigue roma­nesque. Je ne connais­sais les Amish que grâce au film Witness et quelques repor­tages lus. Marie Kuhl­mann, écri­vaine spécia­liste de l’histoire alsa­cienne, s’est docu­men­tée sur les anabap­tistes, secte protes­tante à l’origine des Amish.

Origi­naires de Suisse, ils fuient les persé­cu­tions des luthé­riens. Ils s’établissent en Alsace et là certains d’entre eux, seront à la recherche d’une plus grande pureté. Ils devien­dront les Amish du nom de Jacob Amann leur prédi­ca­teur. La partie roman­cée suit une famille parti­cu­lière celle d’Elias et Frena Frei­ner. On est plon­gée dans les diffi­cul­tés de ces gens soumis aux persé­cu­tions et aux rudesses de la vie rurale. S’ajoutent pour eux les rigueurs qu’ils s’imposent à eux mêmes, par exemple : qu’un de leurs enfants épouse une anabap­tiste non Amish, ils se coupent défi­ni­ti­ve­ment de lui et ne le rever­ront jamais. Ce qui me passionnent sur ce sujet c’est de voir que toute reli­gion entraîne l’intolérance. Les protes­tants persé­cu­tés en pays catho­liques ont été d horribles persé­cu­teurs dans les pays protes­tants.

Le roman se lit très faci­le­ment mais n’est pas d’un grand inté­rêt litté­raire, ce n’est pas son but on passe un agréable moment de lecture et on apprend beau­coup de choses sur cette sombre période d’intolérance reli­gieuse.

Citations

L’intolérance

Là-bas, comme il ne parve­nait pas à ses fins, il excom­mu­nia les oppo­sants, qui firent de même à son encontre. Ancien contre Ancien, puisqu’ils étaient les seuls à pouvoir excom­mu­nier, chacun étant certain que l’autre commet­tait une grave erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation