Ça m’énerve beaucoup les romans qui ne durent pas le temps de mon trajet Saint-Malo Paris. Pourtant le TGV est de plus en plus rapide et être abandonnée après Laval et me sentir seule pour la fin du trajet cela me fait rager. J’étais bien avec ces trois jeunes danseurs. Ce n’est évidemment pas le roman du siècle mais cela décrit assez bien trois destins de jeunes adolescents français qui ont inscrit la danse classique comme leur unique passion. Cela m’a fait penser à une série gentillette venant d’Australie « Danse tes rêves ». Un doux moment de lecture, on peut cependant lui reprocher de ne pas vraiment faire comprendre les difficultés de cet art . Tout est lisse et agréable même si la vie de ces jeunes est comme pour toute vie d’adolescent un peu compliquée par le poids des conflits parentaux. Un roman qui devrait plaire à toutes les très jeunes filles qui se rêvent en tutu. Je l’avais remarqué grâce au billet lu sur  « le bruit des pages« .

Citations

Bien vu !

Quand j’étais au collège, je regardais les autres ne pas me regarder.

Les classes de danse classique

Parce que, toutes, on mesurait moins de un mètre soixante-cinq, et que la directrice avait coché la bonne case en face de notre nom en observant nos trois dégagés-demi-plié-révérence, on se sentait exceptionnelle. Le problème c’est que très vite, trop vite, on s’est demandé laquelle de nous serait la plus exceptionnelle.

12 Thoughts on “Danser – Astrid ÉLIARD

  1. Je ne suis pas sûre que cette lecture me conviendrait.

  2. Tellement de livres à lire en ce moment que je vais vite oublier ce titre…

  3. Faut agir, vite! Prends tes pavés avec toi, pour ces voyages. ^_^

    • le choix est compliqué car j’aime bien m’évader du train et me sentir bien dans une histoire. Mais si ça s’arrête avant Paris je suis déçue et si je n’ai pas fini aussi! il faut que les écrivains arrivent à écrire pour moi des livres qui durent Saint-Malo Paris , cet été ma voisine a mis 10 heures pour arriver à Montparnasse … elle aurait pu lire un tome de Proust ! mais c’est assez rare finalement.

  4. Ah j’adore le début de ton billet!
    J’avais écouté l’auteure à un festival, j’avais beaucoup aimé l’entendre parler de la danse.

  5. Saint-Malo / Laval, c’est sûr que c’est du rapide !

  6. Un univers que je connais peu et que j’avais entrevu avec la BD Polina de Vivès.

  7. C’est bien le problème de la fameuse LGV qui fait tant parler d’elle, on n’a même plus le temps de lire ;-)
    Plus sérieusement, merci pour le lien. J’ai bien aimé l’humour qui se dégage du livre, ce fut une lecture très plaisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation