http://www.images-chapitre.com/ima1/newbig/453/26325453_5601085.jpg

3
Un beau roman, qui fait du bien , il doit plaire aux adoles­cents. Tous ces gens mal dans leur vie qui essaient de s’en sortir par tous les moyens m’ont fait penser aux person­nages d’Anne Gavalda. On ressent la même confiance dans la force de l’amour et dans le hasard des rencontres.

J’ai adoré ce petit Tom qui va voler des pommes de terre et qui replante les plans pour que ça ne se voie pas trop. La fin reste en suspend mais sur la bonne voie. Il ne faut pas trop penser à la réalité c’est un roman et on peut espé­rer que, parfois, la vie, c’est comme ça aussi. J’ai bien aimé les animaux, ils sont très impor­tants : il arrive que l’histoire soit imagi­née de leur point de vue (le rêve du chien qui pète m’a fait sourire et quand on connaît mon amour des chiens, j’y verrais bien une preuve du talent de cette auteure !).

Citations

Dans le pota­ger, il marche à l’ombre de la haie. Il connaît bien le coin. De loin, il se repère, puis se décide. Il court dans l’allée. Il s’accroupit devant un plan. Tire dessus très douce­ment. Fouille ses racines. Ramasse quatre pommes de terre. Remet soigneu­se­ment le plan en terre. Tasse bien autour du pied et repart.

Allongé à leurs pieds, Cap’tain Achab cherche par tous les moyens à atti­rer leur atten­tion. Il aime­rait leur faire comprendre, ce matin, qu’il a un besoin pres­sant de caresses. Là sur le ventre se serait bien. Main­te­nant ! Ça fait des jours et des jours qu’ils le négligent. Alors il met le paquet. Long étire­ment, cligne­ment d’yeux lascifs.

On en parle

link.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation