http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/images/couvertures/34205.gif
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Raphaël Fejtö.
4
Livre pour adoles­cents ou plutôt adoles­centes. Une jeune fille de la petite noblesse anglaise, en l’an 1290, tient son jour­nal. Ce qui le rend plai­sant à lire c’est qu’elle est parti­cu­liè­re­ment délu­rée, elle n’a pas la langue dans sa poche. Son regard sur ses proches est sans pitié. On peut faci­le­ment comprendre ses révoltes si l’on admet qu’elle n’a aucune envie de répondre aux attentes des mœurs de cette époque : une femme noble doit apprendre à coudre, broder, tisser, et surtout attendre avec patience le mari que son père lui choisira.Ce qui est plus diffi­cile à comprendre c’est la raison pour laquelle cette jeune fille n’accepte pas cette éduca­tion qui était la règle pour les femmes de sa condi­tion dans ce temps-là. L’auteur lui donne une person­na­lité et un langage du 21e siècle. C’est un roman, pour­quoi pas après tout, c’est ce qui rend la lecture amusante​.La façon dont les Anglais vivaient à l’aube du 13e siècle est bien rendue. Je ne sais pas si ce livre a connu un grand succès auprès des jeunes. Je me pose souvent cette ques­tion quand je lis des livres pour adoles­cents. Celui-ci ne cherche pas à plaire aux adultes, et j’ai un peu peur qu’il ennuie les adoles­cents d’aujourd’hui. Cathe­rine commence l’éciture quoti­dienne de son jour­nal en citant le saint du jour et en racon­tant les raisons pour lesquelles il est devenu saint. J’ai beau­coup ri d’apprendre que :
  • Colman est saint « parce qu’il a appris à une souris à le main­te­nir éveillé pendant la messe »
  • Brigitte d’Irlande fut sainte pour avoir trans­formé « l’eau de son bain en bière pour les reli­gieux de passage »
  • Tatwin fut saint parce qu’« il était arche­vêque de Canter­burry et faiseur de devi­nettes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation