http://www.cathulu.com/media/02/01/281428377.jpg

3
Roman construit comme une partie de domi­nos, de domi­nos abkhazes. (J’ai dû recher­cher où était L’Abkhazie, je ne suis pas certaine que je connais­sais ce pays, l’article de Wiki­pé­dia ne parle pas du jeu de domi­nos ! !) On sent dans ce roman, un auteur passionné des mots et des jeux avec le langage. J’écoute souvent les « papous dans la tête » sur France culture à laquelle il parti­cipe, c’est une émis­sion qui me fait sourire. Comme son livre. Il est agréable à lire, beau­coup de remarques assez justes sur notre société, une grande bien­veillance pour les êtres humains en géné­ral et les femmes en parti­cu­lier. Et surtout un grand plai­sir à jouer avec la langue fran­çaise qui donne tout le charme à ce roman

Des amours qui commencent, d’autres qui se finissent ce n’est que la vie en quelque sorte, une vie dans un monde pari­sien de la grande bour­geoi­sie pari­sienne où l’argent n’est vrai­ment pas un problème.

Citations

Parfois quand un inconnu indis­cret vient à le ques­tion­ner sur sa vie – un taxi, un coif­feur de province, un voisin de train – Yves s’invente un métier, se fabrique une vie, dans l’impunité de l’anonymat ….Le temps d’une course place d’Italie – rue Mont­martre, il devient l’un des spécia­listes euro­péens de la cryp­to­biose des tardi­grades.

– De la quoi des quoi ? dit le taxi

– De la cryp­to­biose des tardi­grades. Les tardi­grades sont de tout petits animaux pas plus gros qu’une tête d’épingle. Ils sont capables d’expulser toute l’eau de leur corps pour résis­ter à des tempé­ra­tures extrêmes dans l’Antarctique : c’est cela, la cryp­to­biose. Dans cet état, ils peuvent survivre des années, parfois des siècles. Je les étudie depuis vingt-deux ans main­te­nant.

- On vous paye pour ça avec nos impôts ? Demande le taxi inquiet.

On remar­quera que la liai­son se fait entre corps et étran­gers, s’il y en a qu’un-un coré­tran­ger -, mais se fait en z s’il y en a plusieurs –des corzé­tran­gers. Allez expli­quer ça à un étran­ger. 

On en parle

link.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation