http://ecx.images-amazon.com/images/I/513xmANO71L._SL500_AA300_.jpg

Traduit de l’anglais par Anne Krief.

4
Roman pour adoles­cent, très agréable à lire, égale­ment, pour les adultes. Le monde des avocats améri­cains est analysé à travers la compré­hen­sion parti­cu­lière d’un jeune autiste qui est inca­pable de mentir. Pour comprendre le monde, il est parfai­te­ment logique et sa façon de tout décor­ti­quer, permet de comprendre que dans la « réalité » on triche souvent avec l’honnêteté. Marcello appren­dra qu’il faut faire des choix au risque de faire souf­frir des gens qu’on aime.

Je crois que c’est un roman qui plaira aux adoles­cents, car l’histoire est passion­nante – une enquête poli­cière à propos de la respon­sa­bi­lité d’un construc­teur de pare-brise – mais surtout, parce qu’il aborde de façon origi­nale les ques­tions qui inté­ressent tous les jeunes. En parti­cu­lier la sexua­lité. Marcello n’arrive pas à éprou­ver des senti­ments, la façon dont il cherche à comprendre la sexua­lité est à la fois belle et touchante.

L’auteur a parfai­te­ment rendu compte des diffi­cul­tés de ce jeune autiste pour vivre en société. Les efforts de Marcello pour comprendre le monde et sa façon de raison­ner le rendent émou­vant. Il est entouré de person­nages parfois mépri­sables ou au contraire honnêtes et qui lui veulent du bien. Mais mêmes ces gens là, peuvent être complexes et lui poser des problèmes.

Citation

Il y a tant de choses avec lesquelles j’ai énor­mé­ment de diffi­cul­tés. Je ne peux pas me rendre dans un lieu inconnu sans plan. Je me trouble quand on me demande de faire plus d’une chose à la fois. Les gens emploient des termes que je ne comprends pas ou ont des expres­sions du visage impos­sibles à décryp­ter. Ils attendent de moi des réponses que je ne peux pas leur four­nir.

On en parle

S’il était encore une fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation