http://ecx.images-amazon.com/images/I/510X1QPVFTL._SL500_AA300_.jpg

5
C’est le prin­temps des poètes et cet auteur Jean-Pierre Siméon , en est un des fonda­teurs , me semble t-il. Il a écrit bien d’autres recueils dont un qui m’a beau­coup touché et qui est déjà sur mon blog Lettre à la femme aimée au sujet de la mort. Il doit bien aimer écrire des lettres ce poète, car cette fois il s’adresse à tous ceux qui ne lisent JAMAIS de poésies, et il fait tout son possible pour leur expli­quer qu’il existe quelque part dans le monde si vaste de la poésie un texte qui les attend. Je trouve cela telle­ment vrai !

La plupart des gens qui disent ne pas aimer la poésie en ont été dégoû­tés par l’école, mais je suis persua­dée que, s’ils pouvaient lais­ser leurs a priori derrière eux et venir avec leur sensi­bi­lité vers les poèmes, ils en trou­ve­raient un qui soit pour eux. Ce livre, à cause des illus­tra­tions, s’adresse aux enfants ou au moins à la part d’enfance qui est en chacun d’entre nous, le texte est vrai­ment pour tout le monde enfant et adulte.

En ce prin­temps des poètes, il a sa place dans mon blog.

Citations

Faites confiance : il y a quelque part, qui n’attend que vous, le poème de Darwich, de Bashô, de Whit­man, de Barnaud, de Villon, de Mandel­stam, d’Hikmet, de Prigent, de Hafiz, de Chedid, je ne sais pas …

.….Mais je sais que ce poème

vous compren­dra comme

on vous a rare­ment compris,

qu’il vous mènera vers les autres,

et désor­mais

vous ne pour­rez plus

vous passez de poésie

qu’un myope de lunettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation