http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KIq3PmqsL._SL500_AA300_.jpg

4
Comme beau­coup d’entre nous, j’avais bien appré­cié « l’ori­gine de la violence » du même auteur. Aussi, quand la jeune libraire de la place d’Au­teuil m’a conseillé celui-ci, je n’ai pas hésité. Ses conseils étaient bons : grâce à cette lecture, j’ai oublié le temps passé dans les trans­ports parisiens.

Le roman est construit autour des person­nages décrits dans la première scène, que j’ai trou­vée remar­quable. La violence avec laquelle le jeune serveur noir est frappé par l’odieux améri­cain au gamin méchant et mal élevé, m’a touchée, ensuite j’ai été accro­chée et je n’ai quitté ce livre qu’à la dernière ligne. Il faut quand même savoir que ce n’est pas un roman très gai et si vous voulez retrou­ver la forme en ce mois de novembre gris et triste à souhaits , ce n’est pas un bon choix. En effet, si les autres convives du grand restau­rant n’ont pas réagi, c’est qu’ils appar­tiennent au genre qui nous font perdre confiance dans l’hu­ma­nité d’aujourd’hui.

Entre l’oli­garque russe qui a prit part au dépe­çage de la Russie pour son seul profit, le futur trader qui met son savoir mathé­ma­tique au service de l’enrichissement le plus rapide possible et l’Amé­ri­cain qui a trouvé comment une société de crédit pouvait s’en­ri­chir sur le dos des très pauvres, le récit n’est pas fran­che­ment opti­miste, mais hélas !.… réaliste. Le destin croisé des rapaces de la finance et de ce jeune serveur, Sila qui n’a rien, que la chance de vivre , est vrai­ment bien mené,( malgré quelques outrances) et nous permet de nous remé­mo­rer tous les événe­ments qui ont fait l’ac­tua­lité de ces dernières années.

La seule réserve que je ferai, c’est que j’ai trop senti, par moments, la trame roma­nesque l’emporter au dépend de la crédi­bi­lité des situa­tions et de la profon­deur des personnages.

Citations

Définition de la finance aujourd’hui

Le monde finan­cier est un circuit auto­mo­bile avec des voitures sans freins. Lorsque tout va bien, toutes les voitures tournent. Si l’une d’elle a un acci­dent… advienne que pourra.

L’aide du FMI

La Russie était en cessa­tion de paie­ment. Le FMI, comme prévu, avait donné de l’argent. Le lende­main même, sur les comptes des para­dis fiscaux, on en retrou­vait des traces : une partie de la manne avait été détour­née par les oligarques.

Les « vrais » riches

Son avion privé l’at­ten­dait et il constata avec amuse­ment que les hommes ruinés restent riches.

On en parle

KathelAifelleHelène (que des amies chez qui je pioche souvent de bonnes idées !).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation