http://storage.canalblog.com/48/03/444228/42121341_p.jpg 4
Ce n’est pas la couver­ture qui a guidé mon choix ! Il ne restait que ce livre à lire dans la sélec­tion du mois de janvier au club de lecture, mais je ne l’ai pas regretté. C’est écrit par une auteure qui connaît bien cette période (le Ve siècle) et les légendes arthu­riennes. L’histoire est pleine de rebon­dis­se­ments comme les adoles­cents doivent les aimer et les person­nages ont une certaine consis­tance, on s’attache à eux et ont veut savoir ce qui va leur adve­nir. De plus, c’est une période qui m’a toujours intri­guée : comment la civi­li­sa­tion gallo-romaine a-t-elle disparu ?
L’héroïne, Azilis, est une jeune fille d’une grande villa et vit comme une romaine mais le domaine de son père est menacé par les Francs qui dévastent tout et s’installent peu à peu dans la contrée. Fuyant un mariage qui lui répugne, elle accom­pagne son cousin dont elle amou­reuse en Bretagne pour aider le roi des Bretons dans sa guerre contre les Saxons. Elle est proté­gée par son esclave, homme coura­geux et épris de sa maîtresse. Si on se laisse prendre à cette trame, somme toute ordi­naire pour un roman d’aventures, c’est que le fond histo­rique est bien docu­menté, les person­nages sont complexes et peu à peu, on voit se dessi­ner les mythes de la légende du roi Arthur.Comment faire alors avec la magie des légendes celtes ? Je trouve que l’auteure s’en sort très bien . Sans nier le surna­tu­rel, ni trop ration­na­li­ser les enchan­teurs et les fées elle permet au lecteur d’aujourd’hui de comprendre comment de tels person­nage sont pu prendre toute leur place dans une société qui avait si peu de réponses face aux violences de l’époque.

Citation

La jeune fille la fixait d’un air implo­rant. Azilis comprit pour­quoi elle l’avait suivie On la prenait pour un être aux pouvoirs extra­or­di­naires parce qu’elle avait apporté Kaled­vour à Artu­rus. Deve­nait magie la moindre déduc­tion logique de sa part. Car qui igno­rait que les jeunes gens se mariaient à l’automne, après la saison des combats et des mois­sons ?

On en parle

Link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation