9782266194464Traduit de l’anglais (USA) par Marianne Véron.

2
Les deux coquillages récom­pensent assez mal ce livre, que j’ai lu rapi­de­ment et (trop) faci­le­ment. Il est de la même veine que les livres de Kathe­rine Pancol, ni plus mais un peu moins. On se perd dans les person­nages, il y en a beau­coup, avec des noms complè­te­ment impro­bables, et cette multi­tude n’apporte pas grand-chose au roman. Comme tout le monde le dit, en parlant de ce livre ( c’est même écrit sur la quatrième de couver­ture) c’est un conte de fées.

Person­nel­le­ment, j’aime bien les contes et les belles histoires, c’est pour­quoi j’ai de la tendresse pour Fatima, mais l’intrigue ne tient pas, la descrip­tion des les senti­ments non plus. Le plus inté­res­sant c’est sans doute le regard des deux auteurs améri­cains sur la société fran­çaise, quand ils ne font pas dans la cari­ca­ture. Bref, un brin distrayant ce livre ne vous fati­guera pas…

En recher­chant un blog qui appor­te­rait un autre éclai­rage que le mien, j’ai décou­vert deux choses :

  • il y a une suite, où on voit Fatima vivre dans son bel appar­te­ment de l’avenue Victor Hugo, l’héritage de la comtesse (rappe­lez-vous, elle a réussi à sauver le labra­dor de la consti­pa­tion, une si belle action valait bien un 200 mètres carré dans le XVIe !)
  • L’adaptation au cinéma est déjà signée. ( les deux auteurs sont scéna­ristes de profes­sion)

Citations

Il arbo­rait un costume de poli­ti­cien, deux fois plus large aux épaules qu’il ne l’était réel­le­ment, ce petit bonhomme perdu dans un coffrage d’étoffe qui produi­sait le même effet de faus­seté sur son aspect physique qu’un toupet en eût produit sur son crane dégarni.

Et de surcroît, recon­nais­sons que ces gens, qui ne compre­naient rien à l’argent, aimaient se rassu­rer par de petites écono­mies minables…. Elle ouvrait son cour­rier à la vapeur pour pouvoir retour­ner les enve­loppes et s’en resser­vir…

Ce café était un refuge contre un monde en muta­tion. Aucun de ses habi­tués ne voulaient que ça change.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation