DSC03313.JPG

Comme j’ai mauvaise conscience d’avoir un Kindle (et d’ap­pré­cier cet engin moderne) , j’ai décidé de vous faire connaître ma librai­rie préfé­rée.
DSC03305.JPG

DSC03301.JPG

Pour moi Dinard ne serait pas Dinard sans ce lieu magique où quel que soit votre achat ou seule­ment votre petit tour, histoire de sentir si les humains sont encore là et pas tous cachés derrière leurs écrans, vous vous sentez bien et toujours accueillis. Et au passage ‚je vous conseille leur rayon cartes, j’y trouve toutes mes bonnes idées.

DSC03308.JPG

L’équipe a été rajeu­nie et c’est une bonne idée, car chaque géné­ra­tion a sa façon d’abor­der la lecture ; le libraire est toujours là , il a accepté de répondre à ce petit ques­tion­naire :

Luocine : est ce que vous vous souvenez du, ou des livres qui vous ont amené à la lecture ?

Ma première lecture marquante : Defoe Robin­son Crusoé.

Luocine : avez-vous gardez une fidélité à un auteur ou à un genre de livres ?

Oui certai­ne­ment ….. les auteurs anglais ont toujours beau­coup compté.

Luocine : quels sont sont pour vous, les lieux , les moments les plus propices à la lecture ?

Le soir …les bons livres nous les « empor­tons » dans notre sommeil et parfois dans nos rêves.

Luocine : quand vous voyez des clients que vous ne connaissez pas, devinez-vous vers quels livres les diriger ?

Souvent ….l’at­ti­tude, la façon de « bouger » dans la librai­ries sont des indi­ca­teurs…

Luocine : comment ressentez-vous votre librairie dans cette petite ville de 10 000 habitants ?

Dinard a la chance d’avoir de nombreux visi­teurs lecteurs de passage…

Luocine : vos choix de livres sont-ils orientés par votre implantation : Dinard ville de vacances et du bord de mer ?

Certes…la fiction , le roma­nesque , bref la fiction est en phase avec le rivage et la mer.

Luocine : Vous le savez, je possède maintenant un Kindle pensez-vous que cet objet met en danger votre activité professionnelle ?

Diffi­cile de le savoir, je crois en la « sensua­lité » du papier.

Luocine : Évidemment je voudrais que vous me donniez quelques conseils comme si j’étais une cliente sans idée qui arrive dans votre librairie :

Ques­tion bien diffi­cile. Sans doute vous deman­de­rai-je vos lectures racon­ter ce qui vous a plu… J’es­saie­rai alors parmi les livres que j’ai lus récem­ment de vous dire ceux que j’ai aimés et vous commu­ni­quer mon plai­sir de lecture.

Luocine : et pour finir vous souvenez vous du livre que vous m’avez vendu en me disant que s’il me plaisait pas, vous vouliez bien me le rembourser ?

(Les bisons de brocken hearth de Dan O’brien … je lui ai souf­flé), Non, je ne demande pas le rembour­se­ment !

Luocine : le mot de la fin est pour vous :

Ne culpa­bi­li­sez pas pour le ou la Kindle …(vous voyez ces engins n’ont même pas de genre !). Lire est avant tout un plai­sir , un supplé­ment d’âme , peu importe le support , même si, pour ma part, les livres qui m’en­tourent ont une fonc­tion que des fichiers ne rempli­ront jamais …Ils sont nos amis , nous pouvons les toucher , les ouvrir, les regar­der, les prêter à nos proches, lais­ser dans leur pages des vieilles cartes postales , des tickets de parking , des billets de train qui témoignent du moment où nous les avons lus.…

Luocine : merci à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation