http://www.premiere.fr/var/premiere/storage/images/racine/film/vincere/22413669-17-fre-FR/Vincere_fichefilm_imagesfilm.jpg

C’est un excellent film. Les images sont très belles. La musique est superbe, on est en Italie ! (hélas, le son est toujours trop fort dans les salles de Dinard, quatrième âge oblige ?). Le spec­ta­teur se sent porter comme dans un opéra, il ne peut que suivre et comprendre la trajec­toire du dicta­teur. L’Italie est, pour moi, un pays de lumière, or, dans ce film tout est sombre, il pleut et très fort parfois . On doit à la neige l’une des plus belles images du film : Ida accro­chée aux grilles de son hôpi­tal prison qui lance, une fois encore, des lettres à toutes les auto­ri­tés de son pays pour dénon­cer son enfer­me­ment et la situa­tion de son fils.

Le fascisme est bien rendu. Comme souvent, je n’ai pas pu m’empêcher de compa­rer avec le nazisme. Même si Musso­lini est parfai­te­ment odieux et a fait le malheur de l’Italie, cela n’avait pas grand chose à voir avec l’Allemagne hitlé­rienne. On entend et on voit un discours de Musso­lini, il y est beau­coup plus cari­ca­tu­ral que l’acteur qui joue Musso­lini. A chaque fois que je vois les actua­li­tés de l’époque je n’arrive pas à comprendre comment il pouvait galva­ni­ser les foules, on dirait un pantin.

Le film respecte tout ce qu’on sait de cette malheu­reuse femme et de son enfant, mais juste­ment c’est ce qui m’a fait avoir une distance par rapport à ce film. Elle devient en quelque sorte folle par amour et ne fait rien pour éviter des sanc­tions alors que tout son entou­rage la met en garde. Son obsti­na­tion fait son malheur et celui de son fils, j’aurais bien aimé comprendre pour­quoi elle fait cela. J’ai pensé à ces héroïnes du cinéma détruites par leur passion amou­reuse, Adèle H, Camille Clau­del.

Je pense que si le film avait tenté une expli­ca­tion, on aurait pu lui repro­cher de ne pas avoir respecté la vérité histo­rique, mais moi ça m’a manqué. Je ne comprends pas l’obstination de cette femme. Je pense que tout le monde aurait essayé de sauver son enfant plutôt que de vouloir à tout prix qu’il porte le nom d’un père qui les rejette tous les deux.

On en parle

link.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation